Pour le rassemblement de la gauche du travail et de la droite des valeurs.
C’est l’union sacrée de la gauche du travail de la lutte des classes et de la droite de la tradition contre l’idéologie du monde marchand. De cette réconciliation, dans le sillon de celle du CNR, naitra la nouvelle résistance française !  Pour une communauté nationale {rater-none, consciente de son histoire et de sa culture, contre tous les communautarismes  La réconciliation des groupes sociaux, ethniques ou religieux que les élites souhaitent opposer et diviser, est à la fois la meilleure garantie d’une paix civile dans un pays qui se dirige vers de graves tensions communautaires et un formidable contrepoids en termes de résistance au système.

Pour un front du travail, patriote et populaire, contre les réseaux de la finance et l’ultralibéralisme mondialisé. 
Le mondialisme a érigé en dogme la libre circulation des marchandises, la libre circulation des capitaux et la libre circulation des hommes. Il est primordial de comprendre et de revoir la problématique de l’immigration à travers le prisme économique. L’immigration est aujourd’hui la variable d’ajustement humaine du marché, dont le but principal est de faire baisser le coût du travail. Contre ce double appauvrissement de la baisse des protections sociales et de la condamnation au nomadisme : nationalistes de tous les pays, unissons-nous !

Pour l’indépendance française et la coopération dos nations libres contre les impérialismes.
Sortir de l’Union Européenne, sortir de l’OTAN et reprendre le contrôle de notre monnaie par l’abrogation de la loi du 3 janvier 1973 interdisant à l’État d’emprunter sans intérêts auprès de sa banque centrale sont des étapes essentielles pour rendre a la France sa souveraineté et à la démocratie un peu de son sens. Des nations libres et indépendantes sont les seules entités a pouvoir résister à la gouvernance globale voulue par les institutions mondialistes allant du CFR au groupe Bilderberg en passant par le FMI.

Pour la défense de la campagne et de ceux qui y travaillent, contre l’idéologie marchande et le mensonge du développement durable.
Loin du catéchisme ambiant sur le « développement durable » qui continue de soutenir en douce le productivisme et la consommation de masse, nous voulons un retour à l’économie locale et aux biens durables – seules alternatives sérieuses à la multiplicité des transports et des déchets et refusons la mainmise de la grande distribution et des multinationales agro-alimentaires sur l’agriculture sous couvert de productivité et de sécurité alimentaire.

Pour la sauvegarde de la spiritualité et du sacré contre l’individualisme de consommation.
Si la loi divine a pu autrefois être utilisée comme un outil de domination et d’aliénation du peuple, la recherche de sens au-delà du matérialisme et le ré-enracinement religieux constituent aujourd’hui une résistance à la consommation compulsive et a l’individualisme. Les valeurs communes véhiculées par des religions qui hier ont pu se combattre, doivent aujourd’hui rassembler des populations que le système veut diviser pour mieux les dominer.

Pour la liberté d’expression contre la pensée unique.
Délesté de l’outil de la pensée critique par une Éducation Nationale normative, abruti par l’industrie du divertissement de masse, le citoyen se voit de plus interdit de penser par des lois, écrites ou non, qui 1e mettent au ban de la société s’il ose contester certaines versions officielles de l’actualité ou de l’histoire, ou s’il se permet d’aller à l’encontre de certains dogmes. Rappelons que la propagande est à la démocratie ce que la Violence est à la dictature, et que c’est ainsi que le système en place est arrivé à nous vendre le paradoxe ultime de « la guerre pour la paix » au nom des droits de l’homme !

Pour le rassemblement dos patriotes, contre la tendance au fractionnisme des adeptes traditionnels de la cause nationale.
La Nation est aujourd’hui la dernière instance ayant la dimension et le pouvoir de protéger les peuples des profits cosmopolites qui n’ont ni patrie ni morale. Évitons les pièges de la division et unissons-nous pour sauver ce qui a valu à la France d’être, pour bien des pays et bien des révolutions, un modèle !